juliette photo.jpg

Juliette Rahon

Danseuse contemporaine

Juliette Rahon est née en 1991 à Lyon. Elle étudie la danse contemporaine et le ballet au Conservatoire de Lyon. À 18 ans elle entre au Conservatoire Royal de Madrid puis intègre la prestigieuse école « Iwanson International dance school » à Munich. Dupuis 2014 Juliette développe une carrière internationale à l'Opéra de Zurich où elle danse auprès de Kinsun Chan, au Teatro Sanbapólis de Trento avec Claire Lefèvre, à l’Opéra de Leipzig auprès de Rosamund Gilmore, avec le metteur en scène Kristiof Spiewok à la Schaubühne Lindenfels Leipzig, avec Heike Hennig ou encore avec Heidi Weiss.

La carrière de chorégraphe de Juliette débute en 2013 avec sa pièce «Jeux» au Teatro la Gorga à Palamos, Espagne. En 2014 sa pièce «Between Reality and Insanity» obtient le second prix du concours chorégraphique DanzaFirenze à Florence. En 2016 elle collabore avec deux solistes de l’orchestre du Gewandhaus Leipzig, la harpiste Gabriella Victoria et le violoncelliste Léonard Frey-Maibach, lors de le création de « Nomade ». À cette occasion elle décide de fonder l'ensemble interdisciplinaire « Juliette Rahon & Co ». En 2018 le festival international BachFestspiele de Leipzig commande à la jeune chorégraphe la pièce « La Rencontre ». La même année l’Opéra de Leipzig invite Juliette Rahon & Co à une reprise de « Nomade ». Durant la saison 2018-2019 la chorégraphe collabore avec le flûtiste de renommée internationale Sebastian Jacot et crée l’oeuvre « 1001 Leben » nominée pour le Prix de la Danse de Saxe, et le prix Ursula Cain. 2019-2020 l'ensemble est également invité au festival « Abundance International Dance Festival » à Karlstad (Suède) ainsi qu’au « Bethlehem International Performing Arts Festival » en Palestine. De plus la compagnie a la chance d’être invitée par le violoncelliste exceptionnel Julius Berger, pour présenter le duo « BOW&DY » au festival « Zukunftsforum Cello » à Augsbourg, Allemagne. Plus récemment la chorégraphe travaille sur sa nouvelle production « La Dernière Sarabande - ou l’obsolescence programmée » avec son ensemble interdisciplinaire.

 

« Mon univers s’inscrit dans une pluridisciplinarité artistique en mélangeant danse, musique et poésie. Mon inspiration prend source dans la musique, qui possède une place prépondérante dans mon travail. Je recherche sans cesse de nouvelle palettes de nuances à l’interprétation musicale, pour inspirer le langage corporel. »

 
La%20Derniere%20Sarabande_Fotograf%20Luc

MES PROJETS

 

„La Dernière Sarabande - ou l'obsolescence  programmée“ 

Bowdy

1001 Vies

Nomade